Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2014

Pourquoi acheter de l’art ?

YOYO MAEGHT
Pourquoi acheter de l’art ? Pour avoir accès librement à une œuvre qui, quotidiennement, nous poussera soit à la réflexion, soit à la contemplation, mais qui, en tous les cas, nous apportera du plaisir. Pourquoi acheter de l’art contemporain ? Pour tenter d’entrevoir ce qu’anticipe un artiste vivant dans la même société, la même époque que nous. Les artistes, instinctivement, annoncent les bouleversements de civilisations à venir, alors donnons-leur les moyens de s’exprimer. On ne se rend pas toujours compte du budget nécessaire à un artiste pour créer. Atelier, matériel, documentation, archives, stockage, voyages et déplacements… Alors participons. Yoyo Maeght
Née en 1959, se consacre au monde de l’art comme éditrice, galeriste et commissaire d’exposition. Son récent livre, La Saga Maeght (éditions Robert Laffont), retrace l’ascension de son grand-père, Aimé Maeght, qui d’orphelin devint l’un des plus importants mécènes du XXe siècle en créant, avec et pour les artistes, la…

Parc à huîtres de l'ile de Sein. Aquarelle 37x27-

La culture de l'huître ne commença qu'au 19ème siècle, auparavant elles étaient récoltées sur les bancs rocheux et simplement verdies dans des claires. Déjà au 17ème siècle, les huîtres vertes étaient déjà célèbres et le roi Louis XIV en était friand.
La première étape de l'ostréiculture consiste à récupérer le frai des huîtres mères. Cette opération s'effectue en imergeant des collecteurs et en attendant que les larves des huîtres s'accrochent. Cela s'effectue en été, raison pour laquelle les huîtres sont "laiteuses" à cette période. L'oeuf fécondé va se transformer en larve (naissain) qui si fixera sur toute surface solide. Les ostréiculteurs essaient de les capter en installant des "collecteurs" qui sont constitués par des matériaux de toutes sortes : tuiles, barres de fer, fagots de bois, moellon, chapelets de coquilles saint-jacques, etc.
Premier mystère, le sexe de l'huître : un hermaphrodisme successif. Elle est tour à tour mâle…

'Martin pêcheur' Peinture sur toile 50x50

Malgré leurs vives couleurs.....les martins-pêcheurs ne sont pas faciles à voir. Les couleurs métalliques de ses faces supérieures constituent en effet un excellent camouflage lorsqu'il file au ras de l'eau sur ses courtes ailes vibrantes. Heureusement ils poussent des cris distinctifs, émis surtout en plein vol, qui permet de les repérer. Ces sifflements métalliques et aigus ne ressemblent à aucun autre. Le martin-pêcheur se baigne surtout pendant la période de nidification, en plongeant plusieurs fois à la suite, après quoi, il se lisse le plumage, étire ses ailes et baille. Au total, cette toilette peut durer deux heures par jour. Il rejette plusieurs fois par jour une pelote de réjection grisâtre contenant des arêtes de poisson et des caparaces d'insectes. La nuit, il dort seul dans la végétation riveraine, les roseaux ou les arbres creux. lire la suite...